Partenaires

 bandeau partenaires

Le Réseau CTI au cœur de l’écosystème de l’innovation

 

Les partenariats noués par le Réseau CTI permettent de renforcer la visibilité des CTI/CPDE en les positionnant comme des acteurs majeurs de la politique industrielle et de l’écosystème de l’innovation.  Parmi les partenariats actifs, citons quelques exemples :

  • Ademe
  • Cofrac
  • GFI
  • EARTO

 

 

 

logo_ademe

L’ADEME, agence chargée de mettre en oeuvre les politiques publiques dans les domaines de l’environnement, de l’énergie et du développement durable, s’appuie  sur les CTI pour faciliter l’intégration des démarches environnementales dans les entreprises. 

L’Ademe participe au moins une fois par an à la Commission Développement durable du réseau CTI : cela permet d’identifier des thèmes pour des projets futurs.

 

cofrac

Le COFRAC est l’association chargée de l’accréditation des laboratoires, organismes certificateurs et d’inspection. L’accréditation atteste de la compétence technique des laboratoires d’essais et d’étalonnage pour effectuer des tâches spécifiques.
En matière d’essais, l’accréditation apporte la garantie que les résultats sont obtenus selon des méthodes validées et des procédures conformes à des référentiels précis : les laboratoires des CTI sont accrédités par le COFRAC sur des portées d’accréditation spécifiques à leurs secteurs et activités.

logo-gfi

 

 

Le Groupe des Fédérations industrielles (GFI) est la structure de coopération renforcée regroupant 18 Fédérations nationales sectorielles de l’Industrie adhérentes au Medef et 2 associations régionales, représentant ainsi près de 90% de l’Industrie en France. Sa mission est double :

  • Valoriser le rôle fondamental de l’industrie pour l’économie, car elle détient les clés d’une croissance forte et durable : progrès technologiques, activités de production et services donc emploi, protection de l’environnement, développement international ;
  • Promouvoir et défendre toute initiative pouvant favoriser l’activité et le développement de l’industrie et améliorer son environnement, tant au plan national qu’européen.

logo-association-instituts-carnot-jpg

 

Un Institut Carnot permet le rapprochement entre le monde de la recherche et celui de l’entreprise.

Afin de créer une véritable dynamique de fonctionnement, faire jouer les synergies et tirer pleinement parti de leur engagement commun en faveur de la recherche partenariale et de l’innovation des entreprises, les instituts Carnot sont membres de l’Association des instituts Carnot (AI Carnot). L’ AI Carnot fédère l’ensemble des instituts Carnot et a en charge l’animation et la structuration du réseau.

Le Réseau CTI entretient des liens de proximité avec l’AI Carnot, car une majorité de CTI sont labellisés Institut Carnot, le plus souvent au sein d’un consortium d’organismes, à l’exception du CETIM, CTI labellisé Institut Carnot sans organismes extérieurs.
Le Réseau CTI participe tous les ans aux RDV Carnot, destinés à des porteurs de projets, recherchant un accompagnement R&D en réponse à leur besoin d’innovation. 

insis-cnrs

 

L’institut des sciences de l’ingénierie et des systèmes (INSIS) assure le continuum Recherche fondamentale-Ingénierie-Technologie en privilégiant l’approche système. La mission de l’INSIS est de développer et coordonner les recherches menées en sciences de l’ingénierie et des systèmes .En 2014, l’INSIS avait, par exemple convié le Réseau CTI à travailler sur une étude prospective des futurs axes stratégiques de l’Institut. 

logo EARTO

 

 

EARTO est une association regroupant tous les grands organismes de recherche privés en Europe, TNO, VTT, Fraunhoffer, DTI, Tecnalia, Sintef, par exemple et en France, le CEA et Armines en sont également membres.
Le Réseau CTI est membre du « board » d’EARTO.
En 2015, EARTO a publié une étude très riche sur l’impact des RTO sur l’économie et l’effet de levier généré par l’argent public investi dans les RTO : citons par exemple « pour 1 emploi dans un RTO, 3 emplois sont créés dans l’économie européenne », « pour 1 € investi par l’Etat dans un RTO, 3,8 € lui revienne par l’activité générée par le RTO ».